L’indemnité inflation

Face à la flambée des prix, notamment du carburant, 38 millions de français devraient toucher cette indemnité inflation, selon les calculs du gouvernement. Cette aide exceptionnelle d’un montant de 100 euros sera versée entre la fin de l’année 2021 et le début de l’année 2022. Le gouvernement opte pour le versement d’un montant de 100 euros pour aider les français à faire face à la hausse des prix.

Qui est concerné ?

Tous les français qui gagnent moins de 2000 euros net par mois pourront en bénéficier, qu’ils aient, ou non, un véhicule. L’aide sera attribuée par personne et non par ménage.

L’indemnité va donc concerner les :

  • Salariés et les fonctionnaires
  • Indépendants
  • Agriculteurs
  • Apprentis
  • Demandeurs d’emploi
  • Retraités

Les travailleurs précaires à temps partiel et les allocataires de minimas sociaux y auront le droit également. Les bénéficiaires du RSA et de l’AAH sont aussi éligibles. Ce sont les Caisses d’Allocations Familiale qui auront la charge du versement de l’indemnité inflation.

Cette prime est défiscalisée. Il ne faudrait donc pas la mentionner lors de la prochaine déclaration de revenus et aucun impôt ne sera payé sur ce montant. Pour percevoir cette aide de 100 €, aucune démarche n’est à effectuer.

Comment bénéficier de l’indemnité inflation ?

Le montant de 100 € correspond au surcoût généré par l’inflation sur le budget des ménages français. L’aide sera directement versée aux bénéficiaires par :

  • Les employeurs aux salariés
  • L’URSSAF pour les indépendants
  • Les caisses de retraite pour les retraités
  • Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi
  • Les Crous pour les étudiants
  • La MSA pour les agriculteurs

Le versement 

Les bénéficiaires ne toucheront pas tous l’indemnité en même temps. L’aide sera versée :

  • À partir du mois de décembre pour les salariés
  • À partir du mois de janvier pour les employés de la fonction publique
  • En février, pour les retraités, les indépendants et les bénéficiaires des minimas sociaux

L’indemnité inflation se versera en une seule fois. Elle sera défiscalisée et sans charges.

Cette indemnité représente une dépense de 3,8 milliards d’euros pour le budget de l’Etat, qui s’étalera sur deux ans.